Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

G-83-19

Évaluation de l'impact des changements structurels sur les choix de résidence

et

Les modèles développés jusqu'à maintenant dans le domaine urbain, que ce soient les modèles économétriques ou encore les modèles déterministes de simulation, n'ont généralement pas fourni les résultats qu'on en attendait. La tentative la plus ambitieuse à cet égard fut certainement le modèle du NBER. L'expérience avec ce modèle a montré amplement la difficulté de marier une approche théorique rigoureuse avec une vérification économétrique qui présente les mêmes qualités. Ces expériences ont contribué à entretenir un certain scepticisme envers les modèles d'une telle complexité.

Les modifications structurelles qui s'opèrent actuellement sur le marché du logement reposent avec toute sa pertinence la question de l'utilité de tels modèles. L'évolution démographique, caractérisée par une baisse de la natalité et le vieillissement de la population modifie considérablement la composition de la demande de logement de même que l'attrait relatif de l'accessibilité à l'emploi par rapport à l'espace. Ces modifications structurelles majeures couplées à l'augmentation des prix relatifs du transport vont affecter considérablement les choix résidentiels tant du point de vue de la localisation à l'intérieur de l'espace urbain que du point de vue du type d'habitat.

La présente étude a pour objectif premier de développer un modèle qui permette d'évaluer l'impact de ces changements structurels sur les choix de résidence de différents groupes de ménages de même que sur les prix du logement. Nous allons dans cette introduction exposer de façon plus précise les objectifs de la présente étude et présenter les diverses étapes du modèle de même que le plan du rapport.

, 118 pages