Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

G-2021-22

Viability of a multi-parcel agroecological system

, et

Pour satisfaire une demande croissante, les pratiques agricoles sont passées de la fertilisation organique des sols à une agriculture intensive et hautement spécialisée et basée sur la fertilisation chimique. À court terme, cela a résulté en une augmentation de la productivité des sols mais elle a entraîné de graves inconvénients écologiques au fil du temps comme la dégradation de la qualité des sols, la pollution de l'eau et de l'air, et la perte de biodiversité. Compte tenu de cet situation, il est urgent de trouver des pratiques alternatives qui préservent la qualité des sols tout en garantissant aux agriculteurs des revenus acceptables. Dans ce travail, nous nous appuyons sur la théorie de la viabilité pour déterminer un ensemble de politiques permettant d'atteindre ce double objectif. Le modèle multi-parcelles proposé est appliqué aux données de l'archipel de Guadeloupe, situé aux Antilles françaises.

, 28 pages