Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

G-2016-25

Revisiting motion compensation models in pet image reconstruction

, et

La reconstruction d'image par tomographie par émission de positrons (TEP) en présence de mouvement périodique, tel que les battements du coeur et la respiration, a été étudiée intensivement depuis l'introduction de l'acquisition par fenêtres synchronisées. Bien que chacun des sinogrammes synchronisés peut être reconstruit indépendamment, de meilleures images peuvent être obtenues en incorporant tous les sinogrammes synchronisés, qui sont considérés statistiquement indépendants, dans un modele de reconstruction itératif. Cependant, ce gain en qualité d'image est obtenu en échange d'une augmentation importante des ressources informatique, causé par la manipulation simultanée de tous les sinogrammes synchronisés.

Nous comparons cette approche à un modèle qui est construit à partir de l'interdépendance des paramètres définissant le processus stochastique sous-jacent chacun des sinogrammes synchronisés afin de manipuler un unique sinogramme fusionné. Nous montrons, à partir de données simulées et expérimentales, que des images de qualité semblable à ceux du modèle classique peuvent être produites, tout en exploitant beaucoup moins de ressources informatiques.

, 11 pages