Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

G-2015-29

Évaluation des impacts sur l'environnement en péril. La nécessité d'agir

, et

Au fil des années de nombreuses critiques ont été formulées par les observateurs et divers comités d'étude concernant le manque de transparence du processus d'évaluation des impacts sur l'environnement (ÉIE), et la pertinence de l'information contenue dans les études d'impact. Un reproche qui revient fréquemment est que les études d'impact ne permettent pas d'identifier les enjeux importants des projets, ce qui entraînerait des conséquences sur la capacité des autorités à prendre des décisions éclairées quant à leur réalisation.

L'approche méthodologique, dite descriptive, parmi les plus utilisées à l'échelle internationale, et qui consiste à décrire les impacts par composante du milieu, serait en cause. Cette approche comporte plusieurs lacunes conceptuelles, dont celle qui consiste à attribuer une valeur (importance de l'impact) aux modifications des composantes de l'environnement découlant d'une action donnée, sans se référer de façon explicite à des problématiques (enjeux) spécifiques. Au moyen d'exemples tirés d'études d'impact, nous en illustrons les conséquences concrètes sur la capacité des dispositifs d'ÉIE, à produire une information utile à la compréhension des enjeux importants des projets, incluant à l'étape du suivi.

Une amorce de solution réside dans l'innovation sur le plan des méthodes d'ÉIE. La structuration de la démarche d'évaluation par enjeux, l'élaboration de grille d'analyse multicritère comportant des descripteurs d'impacts et des seuils de variabilité spécifiques, ainsi que l'agrégation des résultats utilisant des méthodes d'aide multicritère à la décision (AMCD) dans un contexte multi-acteurs, constitueraient autant de mesures susceptibles d'améliorer la situation.

, 26 pages