Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

G-2015-113

Structure, imprinting and survival of venture capital firms

, et

Cette étude quantitative longitudinale examine comment la structure organisationnelle et l'environnement externe influencent la survie des firmes de capital de risque (des "VC"). Plus précisément, elle examine comment les conditions macroéconomiques influencent de façon différente les VCs indépendantes (les "IVC") et corporatives (les "CVC"). Les résultats suggèrent que les CVC et IVC présentent des durées de vie similaires, mais ajoutent une subtilité importante : pour les premières années de leur vie, les unités CVC montrent une mortalité plus élevée, mais par la suite montrent une survie plus longue. Elles montrent également un effet d'impression ("imprinting") de sorte que toutes les firmes de VC nées dans des conditions macroéconomiques plus difficiles montrent un taux de survie à long terme plus élevé, qui n'est pas cohérent avec des études précédentes des firmes de type générales. Enfin, cet effet d'impression est initialement plus prononcé dans les entreprises CVC.

, 14 pages