Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

Que fait-on au GERAD ?

Des mathématiques de la décision

Les chercheurs du GERAD (professeurs, professionnels de recherche, stagiaires postdoctoraux et étudiants) s'intéressent aux mathématiques de la décision sous toutes leurs formes. Ils développent des modèles et des méthodes mathématiques pour étudier/analyser/résoudre des problèmes pratiques issus de différents domaines d'applications et pour aider les organisations (entreprises privées ou organismes gouvernementaux) à prendre de meilleures décisions. Les mathématiques de la décision font partie de la science des données et sont à la base de la discipline émergente qu'est l'analytique (création de connaissances utiles à partir de données massives et d'expertises existantes). Elles englobent, en tout ou en partie, la recherche opérationnelle, l'optimisation mathématique, l'aide à la décision, la théorie des jeux, la simulation et la statistique. En pratique, elles se combinent souvent avec d'autres disciplines telles que l'informatique, l'intelligence artificielle, la géomatique et les nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).

Des applications

Au GERAD, les domaines d'application sont variés : transport, logistique, énergie, environnement, ressources naturelles, télécommunications, ingénierie, finance, marketing, santé, etc. Les principaux axes et thèmes de recherche sont listés ici. Ci-bas, vous trouverez des exemples d'applications qui sont traitées au GERAD.

Des projets de recherche

Les projets de recherche menés au GERAD sont souvent issus d'applications réelles qui ne peuvent être traitées de façon adéquate par les techniques existantes. Les chercheurs sont alors amenés à développer des modèles et des méthodes (algorithmes) de résolution pour traiter ces applications. Pour ce faire, ils doivent bien souvent produire des résultats théoriques pour analyser le comportement des méthodes proposées et valider leur exactitude. D'autres projets émergent directement de modèles mathématiques connus pour lesquels on cherche à comprendre leurs propriétés ou à concevoir des méthodes de résolution plus efficaces. La plupart des projets requièrent un développement informatique pour préparer des données, implémenter un nouvel algorithme de résolution ou interfacer avec un logiciel graphique par exemple. Certains projets peuvent mener à la création ou à l'amélioration d'un logiciel libre. Au GERAD, il y a donc des projets de recherche plus appliqués, d'autres plus théoriques. Il y a aussi des projets de recherche qui demandent une très bonne maîtrise d'un langage de programmation informatique et d'autres qui n'ont pas cette exigence.

Exemples d'applications