Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

Le risque de recouvrement et les écarts de crédit dans un contexte de modélisation hybride du risque de crédit

Geneviève Gauthier Professeure titulaire, Département de sciences de la décision, HEC Montréal, Canada

Dans cet article, nous montrons que plusieurs modèles de crédit de l'approche structurelle peuvent devenir hybrides en randomisant le déclencheur du défaut de l'entreprise tout en conservant la structure de capital intacte. Il en résulte un taux de recouvrement endogène qui est négativement corrélé avec la probabilité de défaut, fait largement documenté dans la littérature empirique, mais rarement modélisé. L'approche est mise en œuvre pour 200 entreprises. L'estimation est réalisée à l'aide d'un filtre non linéaire et la méthode de quasi-maximum de vraisemblance à partir de séries chronologiques de swaps de défaillance. L'approche proposée est comparée à deux modèles de l'approche réduite et un modèle structurel. Les tests en échantillon et hors échantillon indiquent que, globalement, l'approche hybride est plus robuste et domine les autres approches. L'ajout de l'élément de surprise et de la structure par terme des taux de recouvrement qui en résulte ont un impact important sur le niveau et la pente des courbes d'écarts de crédit.