Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

Spectres et pseudospectres

Thomas Ransford Université Laval, Canada

Les valeurs propres sont parmi les notions les plus utiles en mathématiques: elles permettent la diagonalisation des matrices, elles décrivent l'asymptotique et la stabilité, elles donnent de la personnalité à une matrice. Cependant, lorsque la matrice en question n'est pas normale, l'analyse par des valeurs propres ne donne qu'une information très partielle, et peut même nous induire en erreur. Cet exposé se veut une introduction à la théorie des pseudospectres, un raffinement de la théorie spectrale standard qui s'est avéré utile dans des applications concernant des matrices non normales. Je vais m'intéresser surtout à la question suivante: À quel point les pseudospectres d'une matrice déterminent-ils le comportement de la matrice?