Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions

Algebraic combinatorics and finite reflection groups

François Bergeron Professeur, Mathématiques, Université du Québec à Montréal, Canada

La conférence sera présentée en français, avec des transparents en anglais, pour que tous puissent suivre.


Les dernières années ont vu une explosion d’activités à la frontière entre la combinatoire algébrique, la théorie de la représentation et la géométrie algébrique, avec des liens captivants avec la théorie des nœuds et la physique mathématique. En gardant un large auditoire en tête, nous esquisserons en quoi cette interaction a été très fructueuse et a soulevé de nouvelles questions intrigantes dans les divers domaines concernés. Nous essaierons de donner la saveur des résultats obtenus, des techniques utilisées, du grand nombre de questions ouvertes, et du pourquoi de leur intérêt. Ce fascinant échange entre combinatoire et algèbre fait d’une part intervenir des généralisations au contexte des rectangles des « chemins de Dyck ». Il est bien connu, depuis Euler, que ces chemins sont comptés par les nombres de Catalan, dans le cas d’un carré. De plus, les fonctions de stationnement (parking functions) sont intimement reliées à ces chemins. D’autre part, du côté algébrique, apparaissent des \(S_n\)-module bigradué de polynômes harmoniques diagonaux du groupe symétrique \(S_n\). Il a été conjecturé qu’une énumération adéquate des fonctions de stationnement, associées à certaines familles de chemins de Dyck, fournit une formule combinatoire explicite du caractère bigradué de ces modules. Cette conjecture, connue sous le nom de conjecture « shuffle », a récemment été grandement étendue pour couvrir tous les cas rectangulaires. Interviennent dans tout ceci, des opérateurs sur les polynômes de Macdonald, l’algèbre de Hall elliptique, les algèbres de Hecke affines doubles (DAHA), le schéma de Hilbert de points dans le plan, etc.